Réhabilitation de piste : une solution hybride pour assurer la rentabilité des aéroports

July 4, 2018 Moez Gmach

Les dessous de la réhabilitation de la piste principale de l’Aéroport international Montréal-Mirabel

 

Les pistes sont des installations critiques des aéroports, voire les plus importantes. Leur maintien en excellent état de fonctionnement est crucial et plusieurs solutions d’entretien sont généralement possibles : réparations mineures ponctuelles, réfections plus importantes et réhabilitation complète. Toutefois, après de nombreuses années d’utilisation, la réhabilitation peut s’avérer nécessaire et comprend généralement des travaux majeurs nécessitant une phase de démolition longue et coûteuse.

Alors, que faire lorsque l’une des plus imposantes pistes du pays nécessite une cure complète de rajeunissement, rapide et abordable ?

C’est le défi que notre équipe a relevé dans le cadre de l’importante réhabilitation de la piste principale de l’Aéroport international Montréal-Mirabel (d’une longueur impressionnante de 3 658 mètres, ou 12 000 pieds). Nos spécialistes ont conçu un nouveau projet hybride qui permettrait de répondre aux besoins spécifiques du client en termes de délai, de budget et d’empreinte écologique tout en minimisant les interruptions et les contraintes aux activités normales de l’aéroport.

 

 

Établir le bon diagnostic pour un design optimal

Troisième pôle aéronautique au monde, Montréal-Mirabel compte sur son site près de 30 entreprises, dont les activités – pouvant comprendre la construction ou l’entretien d’avions – dépendent de ses installations. Après plus de 40 ans de service, la piste principale devait subir une cure de rajeunissement. Nous devions donc concevoir un plan répondant aux plus hauts standards de conception aéroportuaire, qui permettrait à Aéroports de Montréal (ADM) de reprendre les activités normales de l’aéroport le plus rapidement possible.

Nous avons débuté notre mandat en effectuant un diagnostic précis de la condition de la piste. Grâce à une méthode d’arpentage de précision faisant appel à la télédétection par laser, ainsi qu’à une vaste gamme d‘études géotechniques, nous avons dressé un portrait détaillé qui a permis de définir les options de réhabilitation envisageables. De là est né un concept hybride comprenant plusieurs zones de travaux et restreignant la démolition à certaines portions de la piste seulement. Nous avons procédé à la reconstruction complète des seuils de la piste, sans toucher aux câbles d’arrêt existants utilisés par les avions militaires, et au rehaussement de la portion centrale de la piste après avoir procédé à la réparation ponctuelle des dalles les plus endommagées. Les bords de la piste ont, quant à eux, été remplis avec les matériaux recyclés provenant de la démolition des deux seuils, afin de réduire l’empreinte écologique du projet.

Bien qu’optimal, ce concept hybride comportait de nombreux défis. Nous devions d’abord établir des paramètres de conception qui assureraient une transition adéquate entre les différentes zones. Et, compte tenu du trafic projeté et des grands écarts de températures de la région (30 degrés Celsius en été à -30 degrés Celsius en hiver), il fallait également assurer que ces zones se comporteraient exactement de la même manière à court, moyen et long termes afin de ne pas créer une dénivellation entre celles-ci.

_q_tweetable: Considérer un projet dans son ensemble est primordial afin de prendre des décisions parfaitement adaptées à la situation unique de chaque piste._q_

En conclusion, il est primordial de considérer un projet de réhabilitation de piste dans son ensemble. Différents facteurs, comme le budget, la condition de la piste, les opérations quotidiennes de l’aéroport et le contexte géographique influent sur les décisions de conception afin que la solution préconisée soit parfaitement adaptée à la situation unique de la piste. Dans le cas de la piste de Montréal-Mirabel, nous avons démontré qu’il est possible de combiner plusieurs solutions de réhabilitation à l’intérieur d’un même projet. Une considération de l’état des lieux permet d’optimiser les coûts et les délais des travaux. En résumé, nous ne devrions jamais entreprendre une réhabilitation de piste sans faire une évaluation préalable approfondie des installations qui nous permet de concevoir un plan d’intervention adapté aux besoins spécifiques de chaque projet.

À propos de l'auteur

Moez Gmach

Après avoir suivi un parcours universitaire en génie civil, Moez Gmach s’est dédié dès le début de sa carrière au secteur aéroportuaire et s’est spécialisé dans ce domaine en participant à d’importants mandats de construction et de réfection d’infrastructures aéroportuaires.

Plus de contenu sur Moez Gmach
Publication précédente
Publication : Active-Aurora, transformer les transports au Canada
Publication : Active-Aurora, transformer les transports au Canada

Les systèmes collaboratifs de transport représentent la prochaine étape de la transformation des transports...

Article suivant
Quatre choses que vous devriez savoir au sujet de la conception automatisée de sous-stations à l’aide du logiciel E3
Quatre choses que vous devriez savoir au sujet de la conception automatisée de sous-stations à l’aide du logiciel E3

L’automatisation de certaines fonctions de conception peut réduire significativement les heures consacrées ...